La Fondation pour le logement fête ses 20 ans

Un apéritif dînatoire offert aux locataires

La Fondation de Bellevue pour la construction et la gestion de logements a fêté ses 20 ans le mois dernier. A cette occasion, elle a offert un apéritif dînatoire aux locataires de ses 4 groupes d’immeubles. Cette sympathique manifestation s’est tenue le 19 septembre dans la salle communale.

Après un rappel historique fait par l’ancien maire Georges Bouvier, Bernard Taschini, le président de la fondation, s’est exprimé en ces termes: «Je vais vous parler de nos projets. Tout d’abord, celui des Tuilots où, grâce à l’appui de la commune, nous avons pu lancer un concours pour la construction de près de 40 logements, dont un appartement communautaire pour les personnes âgées, avec des studios individuels et un espace commun.»

Bernard Taschini s'adresse aux invités dans la salle communale de Bellevue.

Puis le conseiller administratif a évoqué le projet du Champ-du-Château. «A cet endroit, a-t-il déclaré, ce n’est pas moins de 300 logements, 20.000 m2 de bureaux et un complexe hôtelier qui devraient voir le jour, mais probablement pas avant 2020, voire même après. A vrai dire, je ne serais pas étonné qu’un tel projet, avec des immeubles de 9 étages, ne suscite pas quelques oppositions.

Notre objectif est de conserver sous le contrôle de la commune les logements d’utilité publique qui seront construits dans ce cadre, entre 80 à 100 appartements. Pour cela, la fondation envisage de conclure une convention avec l’office du logement, convention qui nous liera en matière de taux d’occupation, de taux d’effort et de contrôle des loyers, mais qui nous permettrait d’attribuer les logements selon nos règles qui privilégient, et vous le savez, les habitants de notre commune. En l’état il ne s’agit que d’une intention, mais celle-ci a déjà été communiquée aux promoteurs, car cette parcelle est la dernière de la commune pouvant accueillir autant de logements. Ainsi d’ici quelques années la Fondation devrait pouvoir doubler son parc d’appartements.»

Pour conclure, Bernard Taschini a rendu hommage aux deux concierges qui s’occupent des immeubles, Manuela Costa et Amélia Pocas, aidées de leurs maris, et il a levé son verre à la santé de tous.

Retour