Une grande fête pour l'université Webster

Quarante ans de présence dans la commune


L’université Webster s’est installée à Bellevue en 1978. Elle fête donc cette année ses quarante ans de présence sur le territoire communal. Les festivités pour marquer cet anniversaire ont débuté le 27 septembre.













La directrice de l'université Webster,

Clementina Acedo, salue les invités en présence de l'artiste norvégienne
Sema Canaan Jonsson.


Dans son discours de bienvenue, la directrice du campus genevois, Clementina Acedo, a rappelé l’historique de l’institution. En 1915, les Sœurs de Lorette fondent une école religieuse à Saint Louis, dans le Missouri (Etats-Unis). C’est l’un des premiers collèges catholiques pour les femmes à l’ouest du Mississippi, qui deviendra en 1924 le Webster College. Le site de Bellevue est le premier campus international créé en dehors des Etats-Unis par l’université américaine et compte pas moins de 500 étudiants représentant quelque 90 nationalités.

Puis Clementina Acedo a inauguré une exposition de tableaux réalisés par l’artiste norvégienne Sema Canaan Jonsson. Il s’agit de 100 portraits de femmes qui peuvent être une source d’inspiration (Women who inspire en anglais). Parmi ces dames de toutes origines géographiques, sociales ou culturelles, on peut citer Angela Davis, Anne Frank, J.K. Rowling (les livres d’Harry Potter), Brigitte Bardot et même la Genevoise Ella Maillart, grande voyageuse, écrivain et photographe, dont les parents étaient installés au Creux-de-Genthod.



Comme le dit l’artiste elle-même: «J’ai étudié la vie de ces femmes. Je m’efforce de trouver des figures qui peuvent être des modèles, des exemples pour nous. Ces femmes sont devenues mes amies, je les connais, je ressens leurs émotions. Ces portraits représentent tous un voyage pour moi. A cause de ces femmes, de leur détermination, nous sommes plus heureux.»

L’université Webster a également organisé une course populaire à travers Bellevue et Genthod. L’argent récolté lors des inscriptions permet d’accorder des bourses à des étudiants. Tout s’est terminé le 29 septembre par un grand barbecue autour du campus avec de nombreuses animations pour les enfants. Et l’on peut dire avec les anglophones: «Long live Webster University!»





Retour